En France, le harcèlement moral au travail est un fléau. On pourrait croire qu’il a été réduit par le télétravail mais au contraire, il l’a aggravé sur diverses formes. Il est un des risques psychosociaux les plus courants.
Cette formation s’adresse aux membres de la CSSCT (Commission Santé, Sécurité et Condition de Travail) mais aussi aux élus du comité social et économique.
Ces formations ne sont pas prises au sérieux par les employeurs, ils manquent d’informations à ce sujet. Et souvent le problème de harcèlement moral est dû à une pression hiérarchique.

But de la formation

Le but premier de cette formation est de prévenir le harcèlement en transmettant des connaissances basiques sur le sujet. Aussi le formateur donnera des points essentiels sur la définition légale de ce type de harcèlement psychologique. Pendant le stage, des cas pratiques sont mis en place pour détecter toutes les formes qui porteraient atteinte moralement à un salarié.
Durant la formation, il est rappelé que le bien-être et le bon moral des salariés est important pour une bonne coordination d’équipe. Plus le travail est dans un climat serein, plus il est efficace.
Le code pénal est également évoqué sur ce qu’encoure l’auteur du harcèlement.

Détails de la formation

La formation au harcèlement moral se déroule sur une journée. 7h durant laquelle la participation active est demandée, le tout dans une ambiance conviviale.
Elle est possible en distanciel et présentiel. Les supports pédagogiques utilisés sont des quiz afin de privilégiés les interactions et la convivialité entre les participants et le formateur.
L’objectif de la formation est de mettre en place des actions de prévention, de savoir reconnaître un cas de harcèlement moral et de pouvoir y réagir. Mais également d’identifier les sanctions en cas d’harcèlement avéré.
Pour cela, des études de cas pratiques seront mis en place et le matériel sera fourni par le formateur.
A l’issue de cette journée de formation, une évaluation (QCM 15 questions) sera remis au stagiaire pour qu’il obtienne l’attestation de formation.
Le centre de formation a à coeur de suivre l’évolution de chaque stagiaire. Pour cela un suivi sur trois mois est assuré afin de s’assurer des acquis. Des QCM seront envoyés, le formateur pourra commenter leurs résultats et proposer des axes d’amélioration selon leurs résultats.

Pourquoi choisir cette formation

Celle-ci permet de pouvoir repérer les signes de la souffrance dans l’entreprise pour éviter la dégradation des conditions de travail. Elle assure à l’employeur de pouvoir faire face à l’obligation de sécurité de ses employés. Car les personnes formées pourront constater les prémisses du harcèlement moral afin de mettre en place un plan de prévention.

La formation permet d’analyser les situations, les déceler, savoir réagir, d’en connaître les conséquences et de mettre en place des plans de prévention. Ce qui assure un bien-être quotidien aux salariés et permet une meilleure performance pour l’entreprise. Les sanctions disciplinaires en cas de harcèlement moral avéré sont régies par le Code du travail. Elles peuvent aller jusqu’à une réponse juridique, financière et un licenciement pour faute grave