gestionnaire de sinistres

Le métier de gestionnaire de sinistres est grandement ouvert actuellement. Beaucoup de postes sont à la disposition des intéressés. Mais comment devenir gestionnaire de sinistres et avoir ces postes ? Devenir un gestionnaire de sinistres nécessite l’acquisition des compétences d’un gestionnaire de sinistres, la compréhension des missions d’un gestionnaire de sinistres et la possession des qualités d’un gestionnaire de sinistres.

Acquérir les compétences d’un gestionnaire de sinistres

Pour devenir gestionnaire de sinistres, il faut commencer par acquérir les compétences dans le domaine d’assurance de sinistres. Toutes les personnes travaillant dans une société d’assurance sinistre comme sfam  doivent avoir des compétences en matière de gestion de sinistres. Ces personnes vont développer des compétences pour pouvoir exercer le métier convenablement. La gestion d’un sinistre n’est pas une opération simple. Sa complexité nécessite des connaissances, du savoir-faire et de l’expérience dans le domaine. Quelques diplômes sont nécessaires pour devenir gestionnaire de sinistres. Après le bac général ES, vous pouvez acquérir un bac +2, c’est-à-dire un BTS ou un DUT spécialisé en assurances. Vous pouvez également acquérir une licence en droit, ou une licence professionnelle gestion juridique des contrats d’assurance, ou une licence professionnelle DEGC ou une licence professionnelle conseils en assurance et services financiers. Vous pouvez aussi acquérir un niveau master bac +5 en droit des assurances et de la responsabilité.

Comprendre les missions d’un gestionnaire de sinistres

Une fois que vous avez acquis les compétences nécessaires au métier de gestionnaire de sinistres, Il vous sera possible de comprendre les missions exactes d’un gestionnaire de sinistres. Il faut non seulement apprendre, mais surtout comprendre les missions du gestionnaire si vous voulez devenir un bon gestionnaire. Les missions d’un gestionnaire de sinistres sont nombreuses. Il a pour mission de recevoir des clients et de les conseiller en cas de sinistre. Il va de ce fait établir le diagnostic du sinistre subi par son client. Le gestionnaire de sinistre a également pour mission pour enregistrer le sinistre. Lors de cet enregistrement, le gestionnaire va constituer le dossier de sinistres de son client. Après les études du dossier de sinistres du client, le gestionnaire va chiffrer les dégâts et évaluer la responsabilité. Il sera ainsi possible pour le gestionnaire de se prononcer sur le responsable du sinistre. Pour protéger son client, le gestionnaire de sinistres a pour mission de négocier avec les autres compagnies d’assurances. Sans oublier de noter que les gestionnaires de sinistres ont la grande mission de défendre les intérêts de sa compagnie d’assurance.

Posséder les qualités d’un gestionnaire de sinistres

Le gestionnaire de sinistres doit avoir des qualités personnelles pour être un bon gestionnaire. Il faut un gestionnaire qui est à l’écoute de ses clients et de leurs besoins. Il faut un gestionnaire ayant de la rigueur et un bon sens  de l’organisation. À cela s’ajoutent ses qualités de responsable et de fermeté. Le bon gestionnaire pourra de ce fait bien entreprendre des dossiers, mais aussi capable de prendre des grandes décisions. Il faut également un gestionnaire qui a le sens de l’analyse. Cela veut dire qu’il a un bon sens du jugement. Mais pour ce faire, celui-ci devra être neutre. Ainsi, le gestionnaire de sinistres sera juste et rendra des mesures équitables.