Créer une entreprise est un véritable projet de longue haleine. La tâche nécessitera des compétences et savoir-faire diversifiés. En plus de solides connaissances en management et leadership, les entrepreneurs devront aussi montrer des aptitudes sur le plan humain, financier ou commercial. Et puisque, aujourd’hui, l’informatique est au cœur de toutes les activités, des compétences dans ce domaine seront aussi indispensables. Toutes ces connaissances ne pourront s’acquérir que par l’apprentissage et la formation.

Les instituts et les universités de grande renommée

Les formations académiques proposées par les Universités et les instituts sont réputées pour leur qualité. Parmi les établissements qui se sont fait un nom dans le domaine de la création d’entreprises, les IAE (Instituts d’Administration des Entreprises) sont certainement les plus connus. Les habitués connaissent mieux ces lieux de formations sous l’appellation « écoles universitaires de management ».

L’apprentissage se portera sur la création et la gestion de la structure. Ceux qui ont déjà suivi l’enseignement des IAE ont certainement remarqué que les masters chez ces établissements sont largement plus intéressants que chez les écoles de commerces classiques. On peut, entre autres, citer celui sur l’Entrepreneuriat et management de la PME de l’IAE de Valenciennes, la formation sur l’Entrepreneuriat et management des petites et moyennes organisations proposées par les instituts de Lyon ou encore le fameux master en « Entrepreneuriat et management de projets » de ceux de Grenoble.

Les entrepreneurs qui souhaitent orienter leurs compétences vers le domaine de la technologie préfèreront les formations suggérées par les IUT (Instituts Universitaires de Technologie). Elles constituent l’une des options préférées des consultants des agences référencement Madagascar. La majorité des établissements délivrent une licence professionnelle en Entrepreneuriat ou des diplômes universitaires en gestion et création d’entreprises. Et puis, il y a le diplôme d’étudiant-entrepreneur. Le cursus de formations pour cette autre attestation est accessible aux bacheliers.

Les écoles de commerce

L’aventure entrepreneuriale peut aussi s’apprendre dans les écoles de commerce. Les établissements de formations les plus prisées se situent souvent dans les grandes métropoles. Les HEC (École des hautes études commerciales de Paris) ne sont qu’un exemple parmi tant d’autres. Les futurs entrepreneurs peuvent suivre des enseignements spécifiques à l’issu desquels ils obtiendront une licence (bac+3) ou une simple attestation (bac+1).

Les étudiants pourront même aller plus loin en poursuivant avec les Mastères spécialisés. Les formations les plus prisées étant toujours le Mastère spécialisé Entrepreneurs de l’ESSEC (L’École supérieure des sciences économiques et commerciales) ou celui des HEC. D’autres écoles de management proposent une formation pour l’obtention d’un Mastère spécialisé en entrepreneuriat. Dans tous les cas, le programme est généralement constitué d’une formation théorique et de nombreux stages.

Mais il y a aussi les options particulières. Chez les établissements, on les appelle les incubateurs. Il s’agit de structures d’accompagnement de projet de gestion et de création d’entreprises. L’objectif est de conseiller les futurs entrepreneurs sur les pratiques à privilégier dans la recherche d’un local ou l’octroi de financement par exemple. Et bien que les formations sont souvent assez coûteuses chez ces établissements, les débouchés seront nettement plus intéressants à l’issu de l’initiation.