Le conducteur de travaux est un professionnel du BTP qui se charge de la planification et le contrôle des travaux de construction. Il encadre également une équipe d’ouvriers et de techniciens. Il doit également gérer le budget alloué à la concrétisation du projet et s’assurer que les règles de sécurité ainsi que les délais convenus soient respectés. Il s’agit donc d’un métier complexe qui requiert un savoir-faire précis et un grand sens de l’organisation. Pour pouvoir l’exercer, il faut suivre une formation de conducteur de travaux.

Qui peut suivre une formation de conducteur de travaux ?

Pour pouvoir suivre une formation conducteur de travaux, il faut avoir d’excellentes bases en BTP. Ainsi, vous devez détenir un baccalauréat scientifique ou un baccalauréat STI (Sciences et Technologies Industrielles) mention génie civil. Bien évidemment, un baccalauréat pro construction, bâtiment, gros œuvres ou un baccalauréat pro travaux publics peut également vous mener à une carrière de conducteur de travaux.

Ensuite, vous devez décrocher au moins un bac + 2 dans un domaine technique. Mais ce n’est pas encore suffisant pour pouvoir s’inscrire à une formation de conducteur de travaux. En effet, une expérience probante d’au moins 2 ans dans le secteur du BTP est indispensable. Si vous avez déjà été ou êtes un chef de chantier, vous avez toutes vos chances de réussir en tant que conducteur de travaux.

Il faut donc savoir que l’on ne devient pas conducteur de travaux à la sortie de l’université. C’est un métier gratifiant qui exige de gravir les échelons de la hiérarchie des professions du BTP. Vous pourriez ainsi commencer votre carrière en tant qu’ouvrier avant d’être promu au poste de superviseur puis, à celui de chef de chantier.C’est d’ailleurs pour cette raison que l’âge moyen des conducteurs de travaux est de 40 ans.

Pourquoi suivre une formation de conducteur de travaux ?

Un conducteur de travaux est comme le chef d’orchestre d’un chantier. Il planifie tout et s’assure que les travaux se déroulent sans encombre sans jamais perdre de vue le délai. En clair, il coordonne les collègues qui opèrent sur le chantier. Par ailleurs, un conducteur de travaux reçoit différentes offres sur des chantiers variés. Ainsi, il doit être en mesure de travailler sur la construction d’un immeuble, d’une maison, mais aussi d’un tunnel, d’un pont, etc.

Bien qu’une expérience signifiante dans le bâtiment reste indispensable, il faut suivre une formation qualifiante pour maîtriser chaque aspect du métier. À l’issue d’une formation de conducteur de travaux, vous aurez plus de facilité à préparer un chantier (bâtiment ou génie civil). Vous disposerez également des compétences requises pour conduire les travaux de construction, quelle que soit leur nature. En général, le programme de formation inclut aussi des cours de SST (Sauveteur et Secouriste du Travail) et de PRAP (Prévention des Risques liés à l’Activité Professionnelle).