L’ingénieur des transports ferroviaires effectue un travail ardu dans un secteur clé  du développement durable. Il use de ses connaissances dans le domaine de la conception d’engins circulant sur les rails ainsi que dans  la gestion d’infrastructures diverses. Le métier concerne aussi la surveillance, l’exploitation ainsi que de la sécurité des voies. De jeunes diplômés souhaitent aujourd’hui se lancer dans cette profession. Ils doivent  toutefois  bien s’informer avant de se décider.

Aperçu sur le métier d’ingénieur des transports ferroviaires

Les ingénieurs des transports ferroviaires œuvrent dans plusieurs secteurs spécialisés. Ces professionnels peuvent exercer leur métier en tant que consultants. Dans ce cas, ils s’occupent de la conception et de l’entretien des infrastructures pour le compte des collectivités territoriales.

Un ingénieur qui travaille au sein d’une compagnie ferroviaire vérifie le bon fonctionnement des équipements récemment installés dans les trains. Il effectue des tests en faisant des simulations informatiques ou directement sur les prototypes.

L’ingénieur en signalisation conçoit les dispositifs nécessaires pour améliorer le trafic des trains. Sa mission consiste à développer des systèmes compatibles ERTMS en faisant appel à un constructeur extérieur.

Le responsable d’exploitation et de la  circulation s’assure de la qualité des services pour les voyageurs. Sa tâche se porte sur le confort et la sécurité de ces personnes au quotidien.

Ce métier ne cesse d’évoluer avec le temps. Les professionnels ne se contentent plus de piloter des projets de transports publics. Certains d’entre eux travaillent pour le pôle recherche et développement des grandes entreprises. Ils doivent alors imaginer les TGV de demain.

Les formations à suivre pour devenir ingénieur ferroviaire

Avant d’occuper ce poste dans une compagnie ferroviaire, il est nécessaire de suivre des cours spécialisés dans une école d’ingénieurs.

Pour intégrer une institution dans ce domaine, il est indispensable  de  passer les concours. Bien sûr, il faut effectuer  une prépa scientifique pendant deux ans au moins. Les mathématiques et la physique constituent les matières de base.

Une admission pour sélection de dossiers est aussi possible si l’étudiant dispose d’un bac +2 en informatique, en électrotechnique ou encore en mécanique. Passer un entretien sera un passage obligé.

Depuis quelques années, de plus en plus de gens suivent une formation continue pour devenir ingénieurs  transports ferroviaires. Certains établissements offrent cette possibilité aux personnes qui ont déjà un emploi. Il s’agit effectivement de suivre des cours en ligne. Les progrès dans le domaine de l’e-learning garantissent une bonne qualité d’enseignement.