portage salarial

C’est une transition entre la situation d’un entrepreneur et celui d’un travailleur classique. Il offre une autonomie à un consultant tout en lui garantissant les couvertures qui sont identiques à celui d’un salarié. Le porté ou le consultant gère son activité à lui seul bien qu’il soit régi par un contrat triparti entre lui et son client et envers l’entreprise qui l’héberge. Né il y a vingt ans, il reste une innovation dans le monde du travail.

Son fonctionnement du côté de la personne hébergée

Le consultant ne peut qu’être ravi, car il a la possibilité de se concentrer uniquement sur sa productivité lorsqu’il se fait porter par une autre entreprise. Il est libre d’entreprendre les démarches qui lui sont bonnes pour son travail. Un portage salarial simulation est disponible pour ceux qui veulent avoir un visuel précis de ce que peut être leur salaire en intégrant ce concept d’hébergement.

Par contre, comme sa relation avec son hébergeur est rattachée à un contrat, il doit quand même se fier à certaines règles. Ces dernières sont mentionnées dans les lignes de leur entente commune.

Il a la possibilité de bénéficier d’une formation s’il en a besoin afin de pouvoir améliorer ses prestations et services. Pour cela, il doit se référer à son hébergeur, car c’est lui qui s’occupe de toutes les formalités pour ce type de démarche.

Lorsqu’une personne s’inscrit en tant que consultant au sein d’une entreprise de portage, il bénéficie directement des différents avantages que peut avoir un salarié ordinaire. Il est de suite inscrit au registre de la responsabilité civile professionnelle, il dispose d’une couverture sociale et santé, il peut cotiser afin de préparer sa retraite. Enfin, bien que ce statut soit un peu particulier, il permet de faire bénéficier d’une aide en cas de chômage.

La personne reçoit une rente durant une période bien définie le temps qu’il puisse se remettre sur les rails et retrouver un client.

Son fonctionnement du point de vue de l’entreprise porteur

Elle a une obligation envers le consultant ou la personne portée. Elle doit le soutenir à travers les moyens et les aides nécessaires pour le bon développement de son activité. C’est également elle qui s’occupe de gérer toute la partie administrative de la personne qu’il porte.

À titre d’exemple, c’est elle qui s’occupe de sa fiche de paie, elle se charge aussi des impôts et diverses autres déclarations à faire dans le cadre d’un travail légal.

L’entreprise qui héberge un consultant prélève 10 % du salaire brut du consultant. C’est le bénéfice qu’elle gagne en lui rendant les services, conformément à ce qui est dit dans le contrat qui les unit. Il a également une certaine autorité sur la personne hébergée en raison du lien de subordination, toujours mentionné dans leur convention écrite.

Une entreprise ne peut devenir hébergeur que selon plusieurs conditions. Par exemple, il doit avant une caution considérable à la banque. Ainsi, au cas où elle vient à faire faillite, le consultant peut toujours avoir le salaire qui doit être payé.