mauvais payeurs

L’existence des mauvais payeurs ne sont pas anodin dans les échanges commerciaux et les affaires. Dans le business, il est tout à fait probable qu’on tombe sur un mauvais payeur au moins une fois. Sans balise et sans précaution, il est possible qu’on tombe plus souvent sur ce genre de situation surtout si on n’établie pas quelques principes efficaces. Voici quelques astuces pour prévenir aux mauvais payeurs.

Se renseigner sur la capacité financière du client

Il est nécessaire de s’informer sur la solvabilité du client avant même de conclure un contrat avec lui. C’est aussi le même principe pour une entreprise. C’est la meilleure précaution possible de réduire les risques de retard de paiement et de mauvais payeurs.

Il faut se renseigner de bouche à oreille ben sur ses clients pour éviter la diffamation l’atteint à la vie privée d’un individu. Le bouche à oreille est le seul moyen de s’informer de façon légale. Il faut donc connaitre par cette méthode à qui on a à faire et quels sont ces antécédents financiers avec d’autres personnes.

On dit souvent que l’information est le pouvoir. Plus on est renseigné sur une personne sur le plan social et économique, plus on peut être plus vigilant et limiter les risques. C’est une méthode des agents bancaires pour ne pas trop endetter ses clients ou pour prévenir à l’insolvabilité. Ces derniers font des analyses financières sur la vie sociales et économiques de leurs clients pour les connaitre un peu plus.

Etablir un contrat imposant t contraignant

Certaines entreprises établissent un contrat contraignant à leur client pour se protéger des éventualités. Le principe est simple. Il faut imposer des conditions de paiement très strict avant même la signature de contrat. Si ses clients acceptent leurs exigences, ils sont donc de bonne foi à payer à temps et à l’heure leur facteur.

La technique de conclure un contrat imposant est de préciser clairement dans la dite contrat qu’il existe des sanctions et des amendes à payer en cas de retard de paiement ou de négligence. L’objectif est de couvrir et de prévenir autant que possible les mauvais payeurs par des conditions contractuelles.

En outre, on peut aussi montrer à ses clients qu’on tient beaucoup à la ponctualité du paiement de facture en stipulant les conditions de paiement sur la facture. Cette méthode est simple à réaliser. Il suffit de détailler les conditions de paiement à chaque facture et d’informer précisément les sanctions en cas de retard.

Méthode de relance et de rappel avant échéance

La technique de rappel est la meilleure solution pour relancer les clients avant l’échéance. Le principe est simple à réalise mais il faudra faire un suivi du paiement de facture de ses clients. On doit suivre régulièrement la date butoir de l’échéance de chaque client. Si elle approche alors que l’échéance n ‘est pas encore réglé, on a le droit de rappeller ses clients. Ce genre d’action et de rappel est totalement légal.