Dénicher les meilleurs talents est un des grands enjeux d’une entreprise. Il est ainsi primordial d’adopter de meilleures approches pour ne pas passer à côté des candidats potentiels, notamment grâce à la digitalisation.

Optimiser le recrutement grâce à la digitalisation

Dans un processus de recrutement, la digitalisation est utilisée pour une meilleure communication. Communiquer avec le candidat tout le long du processus depuis le dépôt de sa candidature jusqu’à son recrutement éventuel est essentiel. D’ailleurs, certaines études estiment que plus de 27 % des candidats ignorent dans quelle étape du recrutement ils se trouvent à un moment donné. Il est possible d’utiliser des technologies génératrices de réponses automatiques en ligne, ou simplement par mail. Que la candidature soit validée ou pas, il faut informer le candidat sur sa situation. C’est également un moyen efficace pour gérer sa cvthèque.

Par ailleurs, une forte visibilité de l’entreprise est requise pour que les candidats puissent avoir le maximum d’informations. Dans ce cadre, développer la présence de l’entreprise sur les réseaux sociaux est important surtout pour faciliter la diffusion d’annonces et pour permettre aux candidats d’avoir une vision innovante et jeune de l’entreprise.

La digitalisation permet également à l’entreprise de prendre en compte de nouvelles tendances de communication, notamment par les appareils mobiles. Les postulants déposent souvent leur candidature via un téléphone portable, un ordinateur ou une tablette à n’importe quel moment de la journée. Pour améliorer le processus de recrutement, il est conseillé de demander aux candidats, qui ont abandonné, la raison de leur renoncement.

Faciliter le processus de dépôt de candidature

Un processus de dépôt de candidature trop compliqué démotive les candidats. La plupart des postulants veulent répondre aux questions plus rapidement. Toutefois, la majorité des questionnaires mis en ligne pour le recrutement font au moins 5 pages. Pour mieux attirer les potentiels candidats, il faut proposer un questionnaire qui se concentre sur l’essentiel, à tester au sein même de l’entreprise. D’ailleurs, un peu plus de 35 % des entreprises ne testeraient jamais leur questionnaire avant la mise en ligne. Le questionnaire se doit également d’être plus flexible. Les candidats doivent avoir la possibilité de le remplir au moment où ils veulent, à faire une pause entre différentes questions, notamment avant de répondre à celles qui sont plus difficiles. Cette démarche va également permettre au recruteur d’avoir un aperçu de la motivation de chaque candidat.