Lors de la création d’une nouvelle société, les entrepreneurs sont soumis à de nombreuses démarches. Parmi ces formalités légales figure la domiciliation de l’entreprise. Cela consiste à attribuer une adresse géographique et postale à son activité. Pour ce faire, selon les moyens financiers du porteur de projet ou l’intimité qu’il recherche, plusieurs solutions s’offrent à lui.

Aperçu sur les solutions envisageables

La domiciliation consiste à définir le siège social de sa société. Cette démarche est une obligation légale pour toute entreprise en cours de création, car c’est l’étape précédant l’immatriculation. Ainsi, pour donner  une adresse précise à son activité, l’entrepreneur peut  choisir entre plusieurs solutions.

Le moyen le plus simple est de domicilier son entreprise chez soi, quelle que soit la forme juridique de celle-ci. Si cette option permet de réduire considérablement les charges, il faut tout de même rappeler que le stockage des  marchandises, des  matériaux ou encore l’accueil des clients peuvent poser problème. Ainsi, cette solution est surtout adaptée aux auto-entrepreneurs ou aux  travailleurs indépendants.

Par ailleurs, il est également possible d’installer sa société dans des locaux professionnels pour profiter d’une meilleure gestion de patrimoine. Mais cette solution reste onéreuse notamment si l’on débute dans l’aventure entrepreneuriale. Enfin, domicilier son entreprise auprès des centres d’affaires est aussi une pratique courante. Cela permet d’avoir des bureaux équipés, mais les charges sont coûteuses sur le long terme.

La pépinière d’entreprises : une solution avantageuse

Aujourd’hui, beaucoup d’entrepreneurs n’hésitent pas à domicilier leurs sociétés dans un centre d’accueil et de soutien comme les pépinières d’entreprises. C’est en effet une solution rentable et adaptée aux besoins des porteurs de projets. Il s’agit d’une structure qui héberge et offre un accompagnement personnalisé aux dirigeants. Ainsi, elle aide au bon développement d’une nouvelle activité en allégeant les contraintes liées à son installation.

Ces structures disposent généralement d’un espace coworking où les entrepreneurs, les startups, les consultants ou les travailleurs indépendants peuvent développer leurs projets d’une manière autonome tout en créant un réseau professionnel. C’est notamment l’exemple de l’espace de coworking à saint étienne de MontlucCes espaces offrent un local aménagé pour le travail collaboratif.

Les pépinières d’entreprises proposent des services semblables à ceux des centres d’affaires, mais avec des coûts qui sont deux à trois fois plus abordables. En outre, elles sont accessibles à tous les types de sociétés, quel que soit leurs secteurs d’activité. Ces lieux mettent à la disposition de leurs membres des bureaux équipés, fermés ou partagés, ainsi qu’une salle de réunion.