Pour entamer une carrière de courtier, il est requis de suivre une formation professionnelle. Un courtier assure le travail difficile d’obtenir un prêt pour ses clients. En parlant à un expert, ces derniers peuvent comparer plusieurs prêteurs à la fois et décider lequel leur convient le mieux. Si vous souhaitez devenir courtier, voici ce que vous devez savoir concernant ce métier : attributions, compétences et formations à suivre.

Les formations à suivre pour devenir courtier professionnel

Après avoir passé le bac, vous pouvez vous orienter vers un BTS assurance banque, un BTS NDRC ou un DUT carrière juridique pour devenir courtier. Par la suite, il est possible d’obtenir une licence professionnelle assurance, banque, finance ou autre. Si vous visez un bac+5, les écoles de commerce vous seront ouvertes à condition de réussir le concours d’entrée. Un futur courtier doit avoir au minimum un bac+2 dans la filière qu’il a choisie. Mais il peut aller jusqu’au master. Les meilleurs centres de formation en courtier sont :

  • l’IFIB : Institut de Formation des Intermédiaires Financiers
  • l’IFCM : Institut de Formation des Courtiers et Mandataires
  • l’ENFI : École Nationale du Financement de l’Immobilier

Pour démarrer une carrière de courtier immobilier, il faut être habilité IOBSP, s’inscrire à l’ORIAS et obtenir une carte professionnelle.

Les missions du courtier pour trouver un prêt personnel

Trouver un prêt personnel peut prendre beaucoup de temps et d’efforts. Un courtier en prêts personnels, en tant qu’expert du marché des crédits et de la finance, peut réduire le temps perdu en facilitant la recherche. En plus, il permet à un emprunteur de souscrire à un prêt personnel rapide convenant à sa situation financière. Pour ce faire, les courtiers disposent d’un réseau de prêteurs qui ont défini des critères d’éligibilité pour les emprunteurs potentiels.

La gamme des prêts proposés par le courtier

Pour être en mesure de suggérer une bonne affaire aux emprunteurs, le courtier doit connaître différents produits de prêt : prêt hypothécaire, prêt conso, etc. Aussi, il doit être en relation avec beaucoup de banques, d’établissements de crédit et de prêteurs en ligne. Un réseau plus étendu augmentera les chances de décrocher un bon prêt pour le client. Chaque prêt est assorti de certaines conditions concernant les remboursements anticipés, les retards de paiement et les frais du prêt. Un courtier est tenu de proposer à son client, l’offre la moins chère et la plus avantageuse par rapport à sa situation financière. C’est d’ailleurs le principal objectif de l’emploi de courtier.

Le rôle du service de courtage pour faciliter le processus d’obtention de prêt

Le service client d’un courtier doit être disponible et opérationnel, au cas où les clients auraient des questions ou rencontreraient des problèmes. Le courtier accompagnant l’emprunteur dès la souscription jusqu’à la fin du prêt, il doit aider le client en cas de litige. Certains courtiers opèrent presque entièrement en ligne. Tandis que d’autres utilisent les méthodes plus traditionnelles telles que le téléphone, le fax et le courrier. Faites-en sorte d’utiliser les moyens de communication les plus accessibles.