formation

Les instituts de beauté doivent évoluer en permanence pour satisfaire les besoins de sa clientèle. Aujourd’hui, la gent féminine souhaite profiter d’un make-up durable. D’où leur intérêt croissant pour le maquillage permanent. Mais avant de proposer cette prestation, les esthéticiennes doivent se former aux différentes techniques de la dermopigmentation.  

Le maquillage permanent : les différentes raisons qui expliquent son succès

Autrefois, le maquillage permanent était synonyme d’extravagance. En effet, contrairement aux idées reçues, ce n’est pas une nouvelle tendance. La technique existe depuis une quinzaine d’années et elle s’est déjà invitée dans de nombreux centres de beauté. Toutefois, le concept a vite connu un échec en raison de ses résultats trop superficiels, voire grotesques. Sans compter que les couleurs viraient en bleu ou en violet après un contact répété avec le soleil.

Mais aujourd’hui, la dermopigmentation a regagné ses lettres de noblesse. Non seulement les matériels utilisés ne sont plus les mêmes, mais en plus, les professionnels ont désormais choisi d’opter pour des pigments d’origine naturelle. Ces derniers sont à haute tolérance et conviennent tout à fait aux personnes sujettes à une hypersensibilité cutanée. Associés aux bonnes techniques, ces produits donnent également un rendu naturel, presque indétectable.

Par ailleurs, l’une des raisons pour lesquelles le maquillage permanent suscite autant l’intérêt, c’est parce qu’il permet de travailler toutes les zones du visage. En effet, on peut y recourir pour augmenter le volume de la lèvre ou pour procéder à l’embellissement permanent des sourcils. De même, de nombreuses femmes ont recours à cette solution pour réaliser un traçage d’eye-liner ou pour dessiner des taches de rousseur.

Les intérêts pour se former aux techniques du maquillage permanent

Le maquillage permanent est très similaire à la pose d’un tatouage. En effet, cela consiste à réaliser une pigmentation du derme. Toutefois, les pigments sont injectés sur la couche superficielle de la peau. C’est pour cela qu’ils s’estompent au fil des années. Les tracés restent visibles pendant un à quatre ans.

La pratique de la dermopigmentation nécessite un véritable savoir-faire. Tout d’abord, la bonne maitrise des techniques de base de make-up est impérative. Ensuite, l’esthéticienne doit être précise dans ses gestes. En effet, une seule erreur peut nuire au résultat final. Enfin, chaque centre de beauté ou prestataire indépendant proposant cette prestation doit en connaitre toutes les techniques. Celles-ci concernent le microblanding, le remplissage des lèvres ou encore le ton sur ton.

Ainsi, tous les professionnels qui souhaitent offrir ce service devraient d’abord suivre une formation avancée en maquillage permanent, dans un établissement dédié, comme EIMP. La durée des cours varie selon les modules et le niveau de chacun. Cela peut aller de quelques heures à plusieurs jours. Mais pour se renseigner davantage, il vaut mieux s’adresser directement à une école de maquillage permanent.