Le métier d’élagueur est assez vaste et complexe. Vaste du fait qu’il englobe plusieurs domaines tels que l’élagage, l’abattage, l’étêtage, etc. Complexe, car il nécessite un savoir-faire spécifique. De plus, le métier d’élagueur est dangereux du fait qu’il se réalise souvent en hauteur.
Ce métier exige que la personne qui le pratique ait une bonne condition physique et ne soit pas sujette au vertige. Pour être élagueur, il faut aimer le contact avec la nature et être passionné par les arbres. L’objectif consiste à prendre soin des arbres et de limiter le développement de ceux-ci en élaguant les branches. Si vous n’êtes pas du genre à vouloir rester au bureau, mais que vous aimez la nature et que vous avez tout le temps envie de bouger, le métier d’élagueur est fait pour vous.

Les formations pour devenir élagueur

Pour devenir élagueur, il est essentiel de suivre une formation d’une année visant à l’obtention d’un Certificat de Spécialisation (CS) taille et soins des arbres. Mais avant cela, l’apprenti doit avoir suivi une formation dans le domaine de l’agricole, notamment :

  • un CAP Agricole travaux forestiers
  • un CAP Agricole métiers de l’agriculture
  • un CAP Agricole productions horticoles
  • un CAP Agricole travaux paysagers

Il existe plusieurs centres de formation qui peuvent délivrer le Certificat de Spécialisation taille et soins des arbres. Pendant le cursus, l’apprenti aura à acquérir un tas de connaissance, comme le fait de reconnaître les diverses sortes d’arbres, de savoir manier les outils et les équipements de travail, etc.

Les risques du métier d’élagueur

Monter sur un arbre ne s’improvise pas et peut s’avérer très dangereux. Les risques sont nombreux, c’est pourquoi tous les professionnels en élagage d’arbre 12 sont formés à la prévention des risques. Il est conseillé de confier vos travaux d’élagage d’arbre à un élagueur initié aux risques et règles de sécurité. Un élagueur dispose des équipements nécessaires et des règles élémentaires pour se protéger des risques liés aux travaux.

Le risque de chutes en hauteur est le risque principal auquel s’exposent les élagueurs. Les chutes de hauteur sont la source fréquente d’accidents graves, mortels dans certains cas.

Les outils de travail sont également potentiellement dangereux et le travail se fait généralement en hauteur. Ces facteurs font que l’élagueur est une profession à risque. Il faut donc savoir rester attentif pour ne pas se blesser ou faire une mauvaise chute ou blesser les autres. Malgré les risques du travail de toit, un élagueur met en œuvre son expertise, son professionnalisme et son savoir-faire afin de vous fournir des résultats satisfaisants à la hauteur de vos attentes.

Que vous souhaitiez élaguer quelques branches de votre arbre, tailler votre haie ou même abattre un arbre, vous vous exposerez systématiquement à des risques importants. Faire appel à un élagueur professionnel est la meilleure solution pour votre projet. Tout simplement, car il est initié aux risques et aux règles de sécurité. Équipé de matériel de sécurité et formé sur les risques probables encourus, un élagueur peut travailler en toute quiétude sur votre patrimoine arboré.

Mesures de prévention

La prévention des risques professionnels des élagueurs passe d’abord par une réflexion en amont sur l’organisation du chantier et sur son installation, la mise en œuvre de moyens de protection individuels et collectifs pour le travail en hauteur en respectant les normes de sécurité, la bonne utilisation des équipements de levage, des aides à la manutention et des outillages, etc.  A ces mesures de prévention, s’ajoutent le port impératif d’équipements de protection individuelle adaptés et une formation continue à la sécurité du travail et aux bonnes pratiques et gestes professionnels.