Jusqu’à présent dévalorisé par la société, les métiers manuels sont remis au gout du jour ! En effet, le gouvernement porte aujourd’hui une attention particulière à ces formations souvent en alternance qui permettent la professionnalisation rapide de nos jeunes. Les nouvelles technologies permettent une nouvelle approche de ces métiers. Parmi ces professions, on retrouve celle d’électricien.

L’électricien est un artisan qui réalise des installations électriques. Il peut intervenir chez des particuliers comme dans des maisons où des immeubles, mais également pour de plus grosses structures comme des centres commerciaux, des bureaux, hôtels ou usines. Ce métier à également évoluer avec son temps puisque l’électricien peut aujourd’hui aussi s’occuper de la pose de câbles nécessaires aux systèmes de téléphonie, d’informatique, ou d’équipements comme la vidéosurveillance ou la domotique. Certains électriciens propose tous ces services, comme ce dernier : https://sc-electricien-montpellier.fr, Ce qui vous donnera une vue globale des compétences.

Un électricien doit pouvoir s’adapter aux différents chantiers et demandes des clients. Il doit donc être polyvalent et avoir le sens du contact puisque même s’il travaillera parfois seul, il sera également amener à travailler en équipe avec d’autres artisans. Il s’agit également d’un métier qui peut être dangereux alors il doit faire preuve d’une rigueur irréprochable. Le salaire moyen pour un électricien débutant se situe autour de 1500€ brut.

Si vous êtes actifs sans diplôme depuis quelques années, vous pouvez faire valider vos compétences pour obtenir un diplôme. Si vous êtes un jeune encore à l’école ou vous souhaitez simplement intégrer une formation, voici quelques exemples de celles-ci qui vous mèneront au métier d’électricien.

Les formations avant le baccalauréat :

 

Après une année de troisième au collège, vous pouvez intégrer un Bac pro métiers de l’électricité. Il s’agit d’une formation d’une durée de 3 ans qui vous permettra par la suite d’intégrer le marché du travail ou alors de poursuivre vos études, par exemple avec un BTS. Il existe également un CAP (Certificat d’aptitudes professionnelles) électricien, également accessible après la troisième mais d’une durée plus courte : 2 ans seulement. Cette formation plus axée sur la pratique vous permettra de devenir professionnel rapidement. Il est plus rare de continuer ses études après un CAP mais pas impossible puisque vous pouvez intégrer une deuxième ou troisième année de Bac Pro à la suite de l’obtention de votre certificat. Dans chacune de ces formations vous allez acquérir de solides connaissances théoriques que vous mettrez également en application au travers de différents exercices pratiques et de stages en entreprise.

Les formations après le baccalauréat :

 

Après un baccalauréat général, technologique ou même professionnel, vous pouvez également intégrer un BTS. D’une durée de 2 ans (niveau BAC+2), il existe de nombreuses mentions qui vous permettront de vous spécialiser dans le domaine de votre choix. Il vous permettra également d’approfondir vos connaissances en matière de gestion d’entreprise et de communication pour espérer un jour créer votre propre société.

Toutes ces formations sont généralement proposées aussi en alternance. Aujourd’hui encouragé par le gouvernement, les artisans professionnels sont amenés à transmettre leurs connaissances aux jeunes d’aujourd’hui.

Vous pouvez également passer la majeure partie de ces examens en candidats libre mais il vous faudra pour cela pratiquer hors du cadre scolaire.

Ces formations sont donc accessibles au plus grand nombre sur l’ensemble de nos régions. Il est de nos jours évident que nous ne pouvons pas nous passer de ces artisans du quotidien. Il ne vous reste qu’à choisir la formation qui vous mènera vers un avenir prometteur.